Médiacités lance un « Manifeste » pour refonder la démocratie locale

C’est un texte ambitieux avec des propositions qui ne le sont pas moins, que ce « Manifeste » préparé par Médiacités.

ELECTIONS LOCALES

    • Généraliser l’élection directe des élus intercommunaux afin que les citoyens votent pour ceux qui exercent l’essentiel du pouvoir local

    • Instaurer la parité à la tête des collectivités pour permettre à plus de femmes d’accéder (enfin) aux postes de pouvoirs

    • Révéler les noms des soutiens financiers des candidats pour prévenir de potentiels conflits d’intérêts

    • Inscrire d’office les citoyens sur les listes électorales pour un « droit de vote » sans conditions

    • Créer une « Banque de la démocratie » afin que l’argent ne soit plus un frein à l’engagement politique

    • Donner la possibilité à tous les candidats de se former avant le scrutin, afin de diversifier l’origine sociale des futurs élus

II – LIMITER LES POUVOIRS DU MAIRE OU DU PRESIDENT DE L’EXECUTIF

    • Limiter le cumul des mandats « dans le temps » à douze ans afin de renouveler plus fréquemment nos élus et prévenir les risques de clientélisme

    • Créer un poste de président du conseil municipal, dissocié de la fonction de maire, afin d’assurer un fonctionnement plus collégial et créer du débat au sein de la majorité

    • Renforcer les droits et prérogatives des adjoints et conseillers municipaux de base pour atténuer l’omnipotence du maire

    • Favoriser le contrôle de l’action des collectivités par le grand public afin qu’il ne soit plus perturbé par des considérations politiques

III – FAVORISER L’IMPLICATION CITOYENNE

    • Faciliter la possibilité d’inscrire des sujets à l’ordre du jour des assemblées locales pour impliquer davantage les citoyens dans les affaires de la cité

    • Instaurer un référendum local d’initiative citoyenne (RLIC) pour que les citoyens puissent eux aussi être à l’origine de consultations

    • Tirer au sort des « jurys populaires » thématiques pour inclure les habitants au cœur des processus de décision qui affectent leur vie

    • Permettre des audits citoyens pour évaluer les politiques publiques en toute impartialité

    • Assurer une transparence totale autour du financement des associations locales, afin de les libérer de leur tutelle politique

IV – REEQUILIBRER LES POUVOIRS ENTRE MAJORITE ET OPPOSITION

    • Réduire la prime majoritaire lors des élections municipales pour rééquilibrer le rapport de forces entre majorité et opposition

    • Attribuer les présidences de la commission des finances et des appels d’offres à un élu d’opposition pour instituer des garde-fous au pouvoir exécutif

    • Prévenir suffisamment à l’avance les dates et contenus des conseils municipaux afin de faciliter le travail préparatoire des élus d’opposition

    • Faciliter la création de missions d’information et d’évaluation pour renforcer les contre-pouvoirs au sein de la municipalité

V – AMELIORER LA TRANSPARENCE

    • Instaurer un registre des lobbys locaux et publier l’agenda des élus pour prévenir les conflits d’intérêts

    • Faire toute la lumière sur les frais des élus locaux pour éviter les abus et lutter contre le discours « tous pourris »

    • Doter la CADA d’un pouvoir de sanction pour forcer les collectivités à travailler en toute transparence

    • Créer dans chaque ville un poste de défenseur des droits des citoyens pour traiter les plaintes des citoyens suite à des négligences de la collectivité

    • Plafonner les dépenses de communication des collectivités locales pour prévenir les abus

  • Encadrer la presse territoriale afin de garantir un meilleur équilibre entre propagande institutionnelle et information

A titre personnel, j’ai refusé de faire partie des primo-signataires de ce manifeste car, si je suis d’accord avec la majorité de ces réformes, je suis en désaccord avec plusieurs d’entre elles, et non des moindres. 
Cela dit, ce manifeste :
  1. me paraît très intéressant
  2. a conduit ces jours derniers un grand nombre d’élus à se positionner sur ces réformes
  3. pourrait avoir une audience plus importante dans les mois à venir, car il est question que des candidats signent des chartes avec Médiacités les conduisant à se revendiquer de ces valeurs. 

 

Pour en savoir plus, voir :

 

Résumé des propositions, signataires et formulaire de signature :