Le département du Puy-de-Dôme prend en charge l’hébergement de familles en grande précarité.

Puis ce département demande indemnisation à l’Etat, estimant que cet hébergement résultait de la carence de celui-ci.