Evolution de la liste des professionnels autorisés à exercer dans les modes d’accueil du jeune enfant

Au JO de ce matin se trouve l’arrêté du 29 juillet 2022 relatif aux professionnels autorisés à exercer dans les modes d’accueil du jeune enfant (NOR : APHA2222757A) :

Voici le texte, laborieux mais indispensable à connaître pour qui travaille en ce domaine, de cet arrêté et de ses annexes :

  • Dans les établissements visés à l’article R. 2324-17 du code de la santé publique, les professionnels chargés de l’encadrement des enfants pouvant être comptabilisés au titre du 2° de l’article R. 2324-42 du même code sont :
    1° Des personnes titulaires du certificat d’aptitude professionnelle petite enfance ou du certificat d’aptitude professionnelle d’accompagnant éducatif petite enfance ;
    2° Des personnes titulaires du baccalauréat professionnel accompagnement, soins et services à la personne ou du baccalauréat professionnel services aux personnes et aux territoires ;
    3° Des personnes titulaires du brevet d’études professionnelles accompagnement, soins et services à la personne ;
    4° Des personnes titulaires du brevet d’études professionnelles, option sanitaire et sociale ;
    5° Des personnes titulaires du certificat de travailleuse familiale ou du diplôme d’Etat de technicien de l’intervention sociale et familiale ;
    6° Des personnes titulaires du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide à domicile ;
    7° Des personnes titulaires du titre diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale et des personnes titulaires du diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social ;
    8° Des personnes titulaires du diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique ou du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique ;
    9° Des personnes titulaires du brevet d’Etat d’animateur technicien de l’éducation populaire et de la jeunesse, option petite enfance ou du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité loisirs tout public ;
    10° Des personnes ayant validé les blocs 1 et 2 du certificat d’aptitude professionnelle d’accompagnant éducatif petite enfance et justifiant d’une expérience professionnelle d’un an auprès de jeunes enfants ;
    11° Des personnes titulaires du titre professionnel Assistant de vie aux familles et ayant exercé pendant trois ans à ce titre ;
    12° Des personnes ayant exercé pendant trois ans en qualité d’assistant maternel agréé ;
    13° Des personnes justifiant d’une expérience professionnelle de trois ans auprès d’enfants dans un établissement ou un service visé au troisième alinéa de l’article L. 2324-1 du code de la santé publique ou en qualité d’agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles ;
    14° Des personnes titulaires du certificat professionnel Assistant maternel/garde d’enfants et ayant exercé pendant trois ans à ce titre ;
    15° Des personnes exerçant ou ayant exercé des fonctions de direction ou direction adjointe en établissement d’accueil du jeune enfant et titulaires de diplômes ou qualification visés aux 1°, 4°, 6°, 7°, 8°, 10°, 11° de l’article R. 2324-35 du même code ;
    16° Des personnes titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant ayant exercé au moins un an auprès de jeunes enfants ;
    17° Des personnes titulaires du diplôme d’Etat d’assistant familial et justifiant d’une expérience d’un an auprès de jeunes enfants.

  • I. – A titre exceptionnel, dans un contexte local de pénurie de professionnels visés à l’article 1er du présent arrêté, des dérogations aux conditions de diplôme ou d’expérience fixées à ce même article peuvent être accordées en faveur d’autres personnes, en considération de leur formation, leurs expériences professionnelles passées, notamment auprès d’enfants, leur motivation à participer au développement de l’enfant au sein d’une équipe de professionnels de la petite enfance et de leur capacité à s’adapter à un nouvel environnement professionnel.
    Ces dérogations sont accordées :
    1° Pour les établissements et services gérés par une personne de droit privé, par le président du conseil départemental, après avis du médecin responsable du service départemental de protection maternelle et infantile, d’un médecin ou d’un puériculteur appartenant à ce service ou, à défaut, d’un professionnel qualifié dans le domaine de la petite enfance, appartenant à ce service, à qui cette responsabilité est déléguée ;
    2° Pour les établissements et services publics, par la collectivité publique gestionnaire, après avis du président du conseil départemental.
    II. – Le contexte local de pénurie de professionnels mentionné au I du présent article est considéré établi lorsque le gestionnaire de l’établissement d’accueil du jeune enfant est en mesure de fournir :
    1° Deux documents attestant du dépôt de l’offre d’emploi auprès d’organisme du service public de l’emploi ou d’autre support de communication de l’information pendant au minimum trois semaines ;
    2° Un document établi par le gestionnaire de l’établissement mentionnant l’absence de candidatures ou le nombre de candidatures reçues et attestant de l’absence de candidat répondant aux caractéristiques du poste de travail proposé.
    III. – La demande d’avis ou de dérogation est formulée auprès du président du conseil départemental par tout moyen écrit donnant date certaine à sa réception.
    1° La demande comporte les éléments prévus au II du présent article relatif au contexte local de pénurie de professionnels, un curriculum vitae détaillant les formations et expériences professionnelles du candidat, un courrier du candidat rappelant sa motivation à participer au développement de l’enfant au sein d’une équipe de professionnels de la petite enfance et sa capacité à s’adapter à un nouvel environnement professionnel ainsi que les modalités de mise en œuvre du parcours d’intégration prévues à l’article 3. Le gestionnaire fournit également un tableau d’effectif actualisé à la date où la demande est formulée ;
    2° Le président du conseil départemental dispose d’un délai d’un mois à compter de la date de réception du dossier pour notifier par tout moyen écrit son avis ou sa décision d’accorder ou de refuser la dérogation.
    En cas de vacance simultanée de plusieurs postes de professionnels chargés de l’encadrement des enfants prévus à l’article R. 2324-42, ce délai est réduit à trois semaines ;
    3° L’absence de réponse vaut dérogation pour les établissements et services gérés par une personne de droit privé, ou avis favorable pour les établissements et services publics.
    L’avis défavorable ou le refus de dérogation est motivé.

  • I. – Toute personne visée à l’article 2 du présent arrêté faisant l’objet d’une dérogation ou d’un avis favorable, bénéficie d’un accompagnement dans l’emploi, appelé parcours d’intégration, pendant leurs premières cent vingt heures d’exercice professionnel.
    Ce parcours d’intégration, permettant un accompagnement de la pratique professionnelle auprès de jeunes enfants, est supervisé par le référent technique de la micro-crèche, le responsable technique ou le directeur de l’établissement ou du service, à l’aide d’une fiche de suivi conservée dans le dossier du professionnel, dont une proposition est annexée au présent arrêté.
    Le nombre de personnes en parcours d’intégration de manière simultanée ne peut excéder une personne. Dans les très grandes crèches au sens de l’article R. 2324-46 du code de la santé publique, ce plafond est porté à deux.
    II. – Au cours du mois suivant l’arrivée de la personne, il doit notamment être assuré :
    1° Deux entretiens de suivi et de bilan avec le référent technique de la micro-crèche, le responsable technique, le directeur ou son adjoint de l’établissement ou du service : le premier de présentation et d’échanges au début du parcours d’intégration et un second entretien de bilan à l’issue du parcours. Ce bilan a notamment pour objet d’évaluer la bonne compréhension des besoins du jeune enfant, du fonctionnement et du projet d’établissement, de la bonne intégration dans l’équipe ainsi que les besoins de formation de la personne. Cet entretien conclut le parcours d’intégration.
    Ce parcours d’intégration peut correspondre à la période d’essai visé à l’article L. 1221-20 du code du travail ;
    2° Un accompagnement individualisé par un à deux membres de l’équipe présents au sein de l’établissement depuis au moins un an et titulaires de l’un des profils professionnels cités au 1° de l’article R. 2324-42 du code de la santé publique ou à l’article 1er du présent arrêté, ou au III de l’article R. 2324-46-5 du code de la santé publique, durant au minimum les trente-cinq premières heures d’activité auprès d’enfants au sein de l’établissement ou du service ;
    3° La communication et la présentation de différents documents :

    – le projet d’établissement ;
    – le règlement de fonctionnement de l’établissement, ainsi que des protocoles mis en œuvre dans l’établissement ;
    – les informations destinées au public, ou dans les locaux dédiés aux professionnels, à afficher obligatoirement (cités à l’annexe II du référentiel national relatif aux exigences applicables aux établissements d’accueil du jeune enfant en matière de locaux, d’aménagement et d’affichage), notamment ceux précisant les numéros d’appel des services de secours ;
    – la description de la procédure d’évacuation d’urgence et du protocole relatif aux situations d’urgence visé au 1° du II de l’article R. 2324-30 du code de la santé publique ;
    – la charte nationale pour l’accueil du jeune enfant ;

    4° Sauf empêchement, la personne concernée participe aux réunions d’équipe, aux séances collectives d’analyse des pratiques, ainsi qu’aux réunions destinées aux parents.
    III. – Au cours du premier trimestre qui suit l’arrivée de la personne, doivent notamment se tenir des entretiens à visée d’information et d’échanges auprès des membres de l’équipe pluridisciplinaire, notamment auprès du référent santé et accueil inclusif et de l’animateur des séances d’analyse des pratiques.
    IV. – Le professionnel peut être pris en compte pour le calcul des effectifs mentionnés aux articles R. 2324-46-4 et R. 2324-47-4 du même code à compter de la deuxième semaine d’arrivée en poste après au moins 35 heures d’intégration, dès lors qu’il travaille en présence d’au moins un professionnel visé au 2° du II du présent article, ainsi qu’au minimum d’un autre personnel de l’établissement. Après la 120e heure effective dans l’établissement, il peut travailler hors de la présence des professionnels qui l’ont accompagné dans son parcours d’intégration.
    Le professionnel exerce son activité auprès de l’équipe pluridisciplinaire et il ne peut encadrer seul des enfants pendant les 120 premières heures effectives dans l’établissement.
    Dès lors que l’entretien de bilan du parcours d’intégration prévu au 1° du II du présent article et que les 120 premières heures effectives sont réputées satisfaisantes, le professionnel peut être considéré comme relevant du 2° de l’article R. 2324-42 du code de la santé publique.
    V. – L’accès à ce parcours d’accompagnement individualisé s’applique à l’ensemble des établissements mentionnés au II de l’article R. 2324-17 du même code, sous réserve que l’équipe en charge de l’encadrement des enfants comprenne, au minimum, un professionnel cité au 1° de l’article R. 2324-42 ou au III de l’article R. 2324-46-5 du même code.
    Dans les établissements d’accueil du jeune enfant, le nombre de professionnel ayant bénéficié de ce dispositif, et n’ayant pas encore obtenu une formation certifiante ou qualifiante visée au VI du présent article n’excède pas 15 % de l’effectif moyen annuel chargé de l’encadrement des enfants au sein de l’établissement mentionné à l’article R. 2324-42, la règle de l’arrondi s’applique à la fraction 0,50 la plus proche.
    VI. – Le professionnel arrivé en poste par ce dispositif d’accompagnement bénéficie obligatoirement dans un délai d’un an d’au moins une action de formation certifiante ou qualifiante dans le domaine de l’enfance, notamment au titre du plan de développement des compétences prévu au 1° de l’article L. 6312-1 du code du travail.
    Les formations certifiantes ou qualifiantes visées sont celles détenues par les personnes visées au 1° ou 2° de l’article R. 2324-42 du code de la santé publique. Le professionnel peut poursuivre ces formations sur plusieurs années.

  • En application de l’article R. 2324-41-1 du code de la santé publique, les équivalences de qualification en faveur de professionnels justifiant de diplômes de l’Union européenne sont appréciées par l’employeur, sur la base des indications de niveau de comparabilité par rapport au cadre national des certifications professionnelles établies par le centre ENIC NARIC France annexées au présent arrêté et du document attestant de la réussite dans l’Etat concerné par le candidat au recrutement.
    Le professionnel attestant d’une maîtrise du français équivalente au niveau A2 du cadre européen commun de référence pour les langues au moyen d’un certificat acquis sur le territoire national de l’employeur ou des qualifications équivalentes obtenues dans d’autres Etats membres peut être recruté au titre du 1° de l’article R. 2324-42 du même code lorsque les indications de niveau de comparabilité permettent de constater que le diplôme en matière de petite enfance relève du niveau 5 ou plus.
    Le professionnel attestant d’une maîtrise du français équivalente au niveau A2 du cadre européen commun de référence pour les langues au moyen d’un certificat acquis sur le territoire national de l’employeur ou des qualifications équivalentes obtenues dans d’autres Etats membres peut être recruté au titre du 2° de l’article R. 2324-42 du même code lorsque les indications de niveau de comparabilité permettent de constater que le diplôme en matière de petite enfance relève des niveaux 4 et 3.
    Lorsque le diplôme en matière de petite enfance n’est pas mentionné dans l’annexe du présent arrêté, les indications de niveaux de comparabilité sont constatées sur l’attestation délivrée par le centre ENIC-NARIC.
    Ces informations sont réputées suffisantes pour procéder au recrutement et sont conservées dans le dossier personnel du professionnel.

  • I. – En application du 3° du III de l’article R. 2324-39 du code de la santé publique relatif à l’exercice des missions de référent santé et accueil inclusif par une personne titulaire du diplôme d’Etat d’infirmier, et des conditions d’expérience énoncées aux 10, 11, 12, 13, 14, 16 et 17° de l’article 1er et à l’article 7 du présent arrêté, les modalités de calcul de l’expérience requise auprès de jeunes enfants sont fixées comme suit.
    II. – Sont considérées comme expériences auprès de jeunes enfants pour application du I de l’article 5 du présent arrêté toutes périodes d’exercice professionnel ou bénévole acquise en France ou dans l’Union européenne, dans un établissement ou service accueillant de façon régulière des enfants de moins de six ans et leur famille.
    Parmi ces services ou établissements d’accueil, de droit public ou privé, figurent notamment :

    – les services hospitaliers pédiatriques ;
    – les maternités ;
    – les services départementaux de protection maternelle et infantile ;
    – les établissements d’enseignement scolaire et les accueils de loisirs ;
    – les établissements sociaux et médico-sociaux (pouponnière, centre d’action médico-sociale précoce…) visés aux 1°, 2°, 3° et 4° du I du L. 312-1 du code de l’action sociale et des familles ;
    – les établissements d’accueil de jeunes enfants.

    Pour les expériences, hors établissement, figurent également celles eues en tant qu’assistant maternel ou garde d’enfant à domicile.
    III. – Considérant la durée légale annuelle de travail à temps plein définie à l’article L. 3121-44 du code du travail :

    – tout professionnel justifiant du profil requis et d’une expérience totale ou cumulée auprès de jeunes enfants d’au minimum la durée prévue annuellement peut prétendre à occuper les fonctions définies aux 10, 16 et 17° de l’article 1er du présent arrêté ;
    – tout professionnel infirmier justifiant d’une expérience totale ou cumulée auprès de jeunes enfants d’au minimum 3 fois la durée prévue annuellement peut prétendre à occuper les fonctions de référent santé et accueil inclusif ;
    – tout professionnel du profil requis justifiant d’une expérience totale ou cumulée auprès de jeunes enfants d’au minimum 3 fois la durée prévue annuellement peut prétendre à occuper les fonctions définies aux 11°, 12°, 13° et 14° de l’article 1er du présent arrêté ;
    – tout professionnel justifiant du profil requis et d’une expérience totale ou cumulée auprès de jeunes enfants ou d’animation de séances d’analyse des pratiques professionnelles d’au minimum 5 fois la durée prévue annuellement peut prétendre à occuper les fonctions définies à l’article 7 du présent arrêté.

  • Conformément à l’article D. 421-47 du code de l’action sociale et des familles, lorsqu’elles ont sollicité et obtenu un agrément pour exercer la profession d’assistant maternel, les personnes titulaires des diplômes ou certificats mentionnés du 1° au 4° de l’article 1er du présent arrêté sont dispensées de suivre les heures de formation consacrées aux compétences et connaissances visées au 1° de l’article D. 421-46 du code de l’action sociale et des familles.

  • I. – En application de l’article R. 2324-37 du code de la santé publique, la personne qui anime les séances d’analyse des pratiques professionnelles n’appartient pas à l’équipe d’encadrement des enfants de l’établissement et n’a pas de lien hiérarchique avec ses membres.
    II. – L’animateur des séances d’analyse des pratiques professionnelles répond aux deux conditions suivantes :
    1° L’animateur des séances d’analyse des pratiques professionnelles dispose d’une expérience professionnelle continue ou discontinue de 5 ans :

    – au sein d’un service ou établissement d’accueil du jeune enfant ; ou
    – d’animation de séances d’analyse des pratiques professionnelles ;

    2° L’animateur des séances d’analyse des pratiques professionnelles est titulaire de l’une des qualifications suivantes :

    – un diplôme de psychiatrie, de psychologie, de psycho-sociologie au minimum de niveau 5 (anciennement III) ;
    – un titre ou diplôme inscrit au répertoire national des certifications professionnelles attestant de compétences permettant d’exercer les fonctions d’animateur des séances d’analyse des pratiques professionnelles ;
    – un master II de sciences de l’éducation ;
    – un diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants ;
    – un diplôme d’Etat de psychomotricien ;
    – une personne titulaire du diplôme de puériculture.

  • L’arrêté entre en vigueur au 31 août 2022.
    Les dispositions du présent arrêté s’appliquent aux établissements et services publics sous réserve des dispositions prévues par les statuts particuliers des corps et cadres d’emplois de la fonction publique.
    Les dispositions du présent arrêté ne s’appliquent pas à la situation des personnels sous convention de prestation ou ayant déjà un contrat au sein d’un établissement ou service d’accueil du jeune enfant à la date de publication du présent arrêté.

  • Les arrêtés du 26 décembre 2000 et du 3 décembre 2018 relatif aux personnels des établissements et services d’accueil des enfants de moins de six ans sont abrogés.

  • Le directeur général de la cohésion sociale et le directeur général de la santé sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


    • ANNEXES
      ANNEXE 1
      PROPOSITION DE FICHE DE SUIVI DU PARCOURS D’INTÉGRATION PRÉVU À L’ARTICLE 3 DU PRÉSENT ARRÊTÉ

       

      Fiche individuelle de suivi
      (à conserver dans le dossier personnel du bénéficiaire)
      Bénéficiaire du
      Parcours d’intégration
      Prénom Nom
      Qualifications existantes Date d’arrivée
      Expériences significatives
      Entretien de présentation et d’échanges débutant le parcours
      Nom et prénom
      du responsable
      Fonction exercée
      par le responsable
      (référent technique de la micro-crèche, le responsable technique, directeur de l’établissement ou du service) Date Signature
      Nom et qualification des un à deux membres de l’équipe accompagnant le nouveau professionnel
      durant au minimum les trente-cinq premières heures d’activité au sein de l’établissement ou du service
      et qui doivent être à ses côtés de la 36e à la 120e heure si le bénéficiaire est compté dans l’encadrement pendant cette période
      Obligatoirement titulaire de l’un des profils professionnels cités au 1° ou 2° de l’article R. 2324-42 du code de la santé publique, Nom de l’accompagnant 1 Qualification
      de l’accompagnant 1 :
      Nom de l’accompagnant 2 Qualification
      de l’accompagnant 2
      Communication et présentation des documents
      projet d’établissement Date de communication Date de présentation Signature
      règlement de fonctionnement Date de communication Date de présentation Signature
      protocoles mis en œuvre dans l’établissement Date de communication Date de présentation Signature
      informations destinées au public, ou dans les locaux dédiés aux professionnels, à afficher obligatoirement (citées à l’annexe II du référentiel national relatif aux exigences applicables aux établissements d’accueil du jeune enfant en matière de locaux, d’aménagement et d’affichage), notamment ceux précisant les numéros d’appel des services de secours Date de communication Date de présentation Signature
      description de la procédure d’évacuation d’urgence et du protocole de mise en sûreté Date de communication Date de présentation Signature
      charte nationale pour l’accueil du jeune enfant
      charte nationale de soutien à la parentalité
      Date de communication Date de présentation Signature
      Entretiens professionnels à visée d’informations et d’échanges auprès des membres de l’équipe pluridisciplinaire
      référent santé et accueil inclusif, dans le trimestre suivant l’arrivée de la personne Nom Date entretien
      animateur des séances d’analyse des pratiques, dans le trimestre suivant l’arrivée de la personne Nom Date entretien
      Le cas échéant, professionnel en poste dans l’établissement (éducateur de jeunes enfants, auxiliaire de puériculture…) Nom Date entretien
      Evaluation des besoins en matière de formation et accompagnement prévu en la matière
      Entretien de suivi et de bilan clôturant le parcours et vérifiant la bonne compréhension des éléments présentés lors du parcours
      Nom et prénom du responsable Fonction exercée par le responsable (référent technique de la micro-crèche, le responsable technique, directeur de l’établissement ou du service) Date Signature
      Appréciation finale du responsable Appréciation finale du bénéficiaire du parcours
      Date de fin du parcours d’intégration permettant l’entrée dans la composition de l’équipe au titre du 2° de l’article R. 2324-42 du CSP

       


      • ANNEXE 2
        TABLEAU D’ÉQUIVALENCE DE QUALIFICATION DES PROFESSIONNELS JUSTIFIANT DE DIPLÔMES DE L’UNION EUROPÉENNE – CENTRE ENIC NARIC FRANCE (1)

         

        Pays d’obtention Intitulé du diplôme Spécialité liée à la petite enfance Organisme
        qui délivre le diplôme
        Niveau de comparabilité par rapport
        au cadre national
        des certifications
        professionnelles (1)
        Allemagne Staatlich anerkannte
        Kinderpflegerin
        puériculture établissement 4
        Allemagne Staatlich anerkannter/geprüfter
        Erzieher (après 2002)
        éducatrice/éducateur établissement 6
        Allemagne Staatlich anerkannter/geprüfter Erzieher (avant 2002) éducatrice/éducateur établissement 5
        Autriche N/A
        Belgique Certificat de qualification (promotion sociale) auxiliaire de l’enfance établissement de la promotion sociale au nom de la Communauté française de
        Belgique
        3
        Belgique Certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS)+ Certificat de qualification (CQ) agent d’éducation établissement d’enseignement secondaire au nom de la Communauté française de
        Belgique
        4
        Belgique Certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS)+ Certificat de qualification (CQ) puériculture établissement d’enseignement secondaire au nom de la Communauté française de
        Belgique
        4
        Belgique Certificat de qualification éducateur (promotion sociale) éducateur établissement d’enseignement secondaire au
        nom de la Communauté
        française de Belgique
        4
        Bulgarie Diploma za visshe obrazovanie (Bakalavr) (Diplôme d’enseignement supérieur) Medicinska sestra
        (infirmière)
        établissement 6
        Bulgarie Diploma za visshe obrazovanie (Bakalavr) (Diplôme d’enseignement
        supérieur)
        Pedagog na detska Yasla (pédagogue de crèche) établissement 6
        Bulgarie Diploma za visshe obrazovanie (Bakalavr) (Diplôme d’enseignement supérieur) Detski uchitel (enseignant au préscolaire) établissement 6
        Croatie Svjedodžba o završnome radu / Svjedodžba o Zavrsnom Ispitu (Certificat d’examen final
        d’études secondaires)
        medicinska sestra / medicinski tehničar (infirmier / technicien médical) établissement 4
        Croatie Sveučilišni prvostupnik/ca
        (baccalaureus/baccalaurea)
        rane i predškolske odgoj i obrazovanje (éducation de la petite enfance et
        préscolaire)
        établissement 6
        Croatie Magistar/magistra rane i predškolske odgoj i obrazovanje (éducation de la
        petite enfance et préscolaire)
        établissement 7
        Danemark Professionsbacheloruddannels e til Pædagog
        (Bachelor in Social Education)
        Pædagoguddannelsen (formation pédagogique) établissement 6
        Espagne Certificado de profesionalidad de nivel 2
        Educación Infantil
        Educación Infantil établissement 4
        Espagne Título de Técnico Superior Educación Infantil établissement 5
        Espagne Título de Técnico Especialista Educación Infantil établissement 5
        Espagne Título Universitario Oficial de Grado Maestro en Educación Infantil Université – Diplôme délivré au nom du Roi
        d’Espagne
        6
        Espagne Título Universitario Oficial de Grado Educación infantil Université – Diplôme délivré au nom du Roi d’Espagne 6
        Espagne Título Universitario Oficial de Grado Educación Infantil specialidad Lengua Extranjera Université – Diplôme délivré au nom du Roi
        d’Espagne
        6
        Espagne Máster Universitario Necesidades Educativas Especiales y Atención Temprana Université – Diplôme délivré au nom du Roi
        d’Espagne
        7
        Espagne Máster Universitario Investigación e Innovación en Educación Infantil en y Primaria Université – Diplôme délivré au nom du Roi
        d’Espagne
        7
        Estonie Kutsekeskharidusõppe tunnistus (Certificat d’études secondaires professionnelles) lapsehoidja
        (garde d’enfants)
        Établissement 4
        Finlande N/A
        Grèce N/A
        Hongrie Szakkozepiskolai erettségi bizonyítvány (Certificat de fin d’études en école professionnelle) csecsemő- és gyermeknevelő- gondozó (soignant de nourrissons et de
        jeunes enfants)
        Etablissement 4
        Hongrie Bizonyítvány (Certificat) kisgyermekgondozó –
        nevelő ( éducatrice de la petite enfance)
        Établissement 5
        Hongrie Oklevél (Bachelor)
        (Diplôme de Bachelor)
        csecsemő- és kisgyermeknevelő (éducation de la
        petite enfance)
        Établissement 6
        Irlande Bachelor Early Childhood Etablissement 6
        Islande Master of Education in Preschool Teacher Education Leikskólakennari (enseignant préscolaire) établissement 7
        Italie Attestato di qualifica
        professionale
        Educatore prima
        infanzia
        Région 3
        Italie Attestato di qualifica professionale Ausilario socio assistenziale indirizzo infanzia Région 3
        Italie Attestato di qualifica
        professionale
        Animatore servizi
        all’infanzia
        Région 4
        Italie Attestato di qualifica
        professionale
        Educatore
        professionale
        Région 5
        Italie Attestato di qualificazzione post-diploma Educatore professionale Région 6
        Lettonie Diploms par pirmā līmeņa profesionālās augstākās izglītības studiju (Diplôme d’études supérieures professionnelles de
        premier cycle)
        Pirmsskolas skolotājs (Enseignant préscolaire) Établissement 5
        Lituanie Profesinio Bakalauro Diplomas Ikimokyklinio ugdymo pedagogika ir priešmokyklinis ugdymas (Pédagogie de l’éducation préscolaire et de l’éducation
        préscolaire)
        Établissement 6
        Lituanie Profesinio Bakalauro Diplomas Vaikystės pedagogika (Pédagogie de la petite enfance) Établissement 6
        Lituanie Aukstojo Mokslo Diplomas ikimokyklinio pedagogika ir psichologija (pédagogie préscolaire et
        psychologie)
        Etablissement 7
        Luxembourg Diplôme d’État d’éducateur Ministère de l’Education nationale et de la formation professionnell
        e
        4
        Pays-Bas Diploma Beroepsonderwijs Pedagogisch Werker 3 kinderopvang éducateur dans les structures de garde des enfants Établissement 3
        Pays-Bas Diploma Beroepsonderwijs Pedagogisch Medewerker 4 kinderopvang Éducateur spécialisé – garde des enfants Établissement 4
        Pologne Świadectwo dojrzałości liceum medycznego (diplôme d’études secondaires de la faculté de médecine) opiekunka dziecięca
        (garde d’enfants)
        Établissement 4
        Pologne Dyplom ukończenia szkoły
        policealnej (diplôme d’études postsecondaires)
        opiekunka dziecięca
        (garde d’enfants)
        Établissement 5
        Pologne Świadectwo ukończenia szkoły policealnej (Certificat de fin d’études secondaires) opiekunka dziecięca
        (garde d’enfants)
        établissement 5
        Pologne Dyplom ukończenia studiów pierwszego stopnia (Licencjat) (Diplôme de premier cycle de
        l’enseignement supérieur)
        pedagogika wczesnej edukacji (pédagogie de l’éducation préscolaire) établissement 6
        Pologne Dyplom ukończenia studiów pierwszego stopnia (Licencjat) (Diplôme de premier cycle de l’enseignement supérieur) pedagogika opiekunczo- wychowawcza (soins et pédagogie éducative) établissement 6
        Pologne Dyplom ukończenia studiów pierwszego stopnia (Licencjat)(Diplôme de premier cycle de
        l’enseignement supérieur)
        nauczyciel edukacji wczesnoszkolnej (professeur – éducation de la petite
        enfance)
        établissement 6
        Portugal Técnico Superior Profissional em Apoio à Infância Apoio à Infância établissement 4
        Portugal Diploma de Qualificação
        Profissional de Nivel 3
        Apoio à Infância établissement 4
        Portugal Técnico/a de Apoio à
        Infância
        Apoio à Infância établissement 4
        Portugal Licenciatura em Educação de Infância Educação de Infância établissement 6
        Portugal Licenciatura em Educação
        Básica
        Educação de Infância établissement 6
        Portugal Mestrado em Educação Pré
        -Escolar
        Educação de Infância établissement 7
        Portugal Mestre em Educação Pré-
        Escolar
        Educação de Infância établissement 7
        République tchèque Vysvědcění o maturitní zkoušce (Certificat de fin d’études secondaires) předškolní a mimoškolní pedagogika (pédagogie préscolaire et
        extrascolaire)
        établissement 4
        République
        tchèque
        Diplom absolventa vyšší
        odborné školy (Diplômed’école professionnelle supérieure)
        Diplomovaná dětská
        sestra (Infirmière puéricultrice diplômée)
        établissement 5
        Roumanie Diplomǎ de Bacalaureat educator – puericultor établissement 4
        Roumanie Diplomǎ de Educatoare educator – învățător
        (éducateur – enseignant)
        établissement 4
        Slovaquie Vysvedčenie o maturitnej skúške (Certificat de fin d’études secondaires) detská sestra (infirmière puéricultrice) établissement 4
        Slovaquie Diplom ( Bakalár) Ošetrovateľstvo(soins infirmiers) établissement 6
        Slovaquie Vysvedčenie o maturitnej skúške (Certificat de fin
        d’études secondaires)
        opatrovanie detí
        (garde d’enfants)
        établissement 4
        Slovaquie Vysvedčenie o maturitnej skúške (Certificat de fin d’études secondaires) učiteľstvo pre materské školy a vychovávateľstvo (éducation et enseignement
        préscolaire)
        établissement 4
        Slovaquie Diplom (Bakalár) predškolská a elementárna pedagogika (pédagogie
        préscolaire et primaire)
        établissement 6
        Slovénie Spričevalo o poklicni maturi (Certificat de Maturité Professionnelle) pomocnik-vzgojitelja- predsolskih-otrok (assistante d’éducatrice des
        jeunes enfants)
        établissement 4
        Slovénie Diploma prve stopnje (Diplôme du premier cycle) diplomirani vzgojitelj predšolskih otrok (éducatrice
        diplômée des jeunes enfants)
        établissement 6
        Suède Eksamensbevis Yrkesexamen Barn- och fritidsprogrammet (The Child Care and
        Recreation Programme)
        établissement 4
        Suède Förskollärarexamen (Bachelor of Arts in
        Preschool Education)
        Förskollärare (Preschool teacher) établissement 6