Une nouvelle feuille de route pour construire une ville plus durable

Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, a présenté 10 mesures pour construire une ville plus durable, lors de l’événement « Habiter la ville de demain ». Ce grand plan « Ville durable » se donne pour priorité d’accompagner tous les territoires. L’objectif : leur fournir outils concrets, à la carte, avec des moyens renforcés pour accélérer les projets tout en s’adaptant aux spécificités locales. L’ambition : construire des villes sobres, résilientes et solidaires avec leurs habitants pour atteindre une ville neutre en carbone à 2050.

 

Parmi ces annonces :

  • Le lancement de 100 cités fertiles : créer les fermes urbaines dans les quartiers prioritaires :
  • L’Agence Nationale de la Rénovation urbaine développera un appel à projet spécifique en faveur de l’agriculture urbaine dans les quartiers prioritaires de la ville. Il permettra d’encourager la création de 100 « quartiers fertiles », des fermes urbaines dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Les 30 premiers quartiers seront sélectionnés d’ici l’été, avec un financement dédié de 21 millions d’euros.
  • Le lancement d’une expérimentation de quartiers à énergie positive et à faible impact carbone : En 2020 et pendant deux ans l’ADEME accompagnera 22 quartiers volontaires pour développer leur projet à énergie positive et faible impact carbone.
  • Exemplarité de l’Etat : des objectifs ambitieux fixés aux opérations d’aménagement conduites par l’État
  • L’exemplarité de l’Etat doit être moteur de cette accélération. C’est pourquoi l’État s’engage à garantir l’exemplarité des opérations d’aménagement publiques, en définissant des objectifs de qualité environnementale à atteindre à horizon 2022 par les 14 établissements publics d’aménagement (EPA) sous tutelle du ministère de la ville et du logement. Ces objectifs portent notamment sur :
    • le bâtiment bas-carbone ; – 50 % des opérations des EPA intégrant des matériaux biosourcés ou géosourcés ; 
    • la reconquête de la biodiversité et de nature en ville : 20 % de la surface de chaque opération des EPA y sera réservée ;
  • La multiplication des outils à disposition des territoires : l’accompagnement de 50 nouveaux territoires avec les « ateliers des territoires », la création d’une plateforme d’innovation pour rapprocher les collectivités de l’écosystème de l’innovation, la création d’un outil internet « Aides territoires » pour simplifier l’accès aux aides, la désignation d’un référent dans les services déconcentrés de l’Etat.
  • Le rapprochement des démarches Ecoquartiers et Ecocités ainsi que la création de l’instance France Ville Durable, dont la présidence est confiée à M. Patrice Vergriete, pour rassembler les acteurs et définir un modèle français de la ville durable partagé.

 

Pour en savoir plus :