Petit miracle : la Cour des comptes absout presque de tout péché la rénovation de Notre-Dame

Il est rare que la Cour des comptes accorde aisément le pardon des péchés et, même, qu’elle ne voie pas matière à pénitence là où l’administration active ne voit guère que de vénielles broutilles.

Alors soulignons ce petit miracle : touchée par la grâce, la Cour des comptes n’a presque rien de mal à dire sur la rénovation de Notre-Dame nid sur l’architecture juridique mise en place à cet effet. Tout au plus, en lieu et place des huit béatitudes de l’Évangile selon Matthieu, le nouveau Testament selon Saint Cambon compte-t-il 7 recommandations :