Commence, ce jour, la « période de réserve »

En période d’élection, les fonctionnaires de l’État sont tenus :

« de s’abstenir de participer à toute manifestation ou cérémonie publique de nature à présenter un caractère électoral, soit en raison des discussions qui pourraient s’y engager, soit du fait de la personnalité des organisateurs ou de leurs invités. Il s’agit d’un usage républicain qui remonte aux origines de la IIIe République et qui vise à éviter que certains candidats soient perçus comme pouvant bénéficier du soutien de l’État. »
(extrait, au sein d’une foultitude de sources, toutes concordantes, de QE n° 09104  JO Sénat du 02/05/2019 – page 2396).

 

Cette période de réserve commence ce jour pour les membres du Gouvernement, comme fixé par circulaire du Premier Ministre. Voir à ce sujet :

 

Et pour les autres agents, le Ministre de la Fonction publique vient de mettre à jour sa fiche dédiée à ce propos :

 

Sachant que le devoir de réserve, s’il s’impose de plus fort à la veille des élections, reste une obligation permanente de tous les agents publics dans l’exercice de leurs fonctions (et hors de l’exercice de leurs fonctions, les agents ne peuvent pour leurs engagements personnels exciper de leur qualité d’agent public, pour schématiser une situation assez subtile en droit).