La féminisation des conseils municipaux atteint 42,4%, avec de fortes variations selon les tailles de communes et la géographie

La DGCL vient de diffuser un document statistique intéressant intitulé « La part des femmes dans les conseils municipaux augmente et atteint 42,4% après les élections de 2020 ».

NB : il est à rappeler que la parité « chabada » s’impose pour les conseils et les postes d’adjoints à compter de mille habitants… 

Selon cette étude :

  • la proportion de femmes dans les conseils municipaux (maires, adjoints, conseillers sans fonction) augmente et atteint 42,4% au lendemain des élections municipales de 2020 (contre 39,9% à la fin du mandat précédent) ;
  • 1 000 communes de plus sont dirigées par une femme depuis les élections, ce qui porte la proportion de femmes parmi les maires à 19,8% ;
  • plus on s’éloigne de la fonction de maire, plus le poste est occupé par une femme : 33,3% de femmes parmi les 1ers adjoints, 42,2% parmi les 2èmes adjoints, etc. ;
  • avant comme après les élections, les femmes dirigent plus souvent des communes rurales (20,3%) que des communes urbaines (18,0%) ;
  • les dernières élections n’ont pas bouleversé les disparités géographiques. La proportion de femmes parmi les maires reste faible en Corse et en Martinique. Elle diminue en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne, en Guadeloupe et en Corse. Elle reste élevée dans l’Yonne et dans le Cher et augmente fortement à La Réunion, où elle était très faible avant les élections, et en Vendée.

voici quelques graphiques… éloquents, y compris en matière de distribution géographique de cette progression de l’égalité Femmes/Hommes :

 

 

 

VOICI CETTE ÉTUDE :

Cliquer pour accéder à bis_ndeg145_proportion_de_femmes_dans_les_cm_2020.pdf

 

Voir aussi une ressource intéressante :