Cartographie des « trous perdus »

 

Le site Slate.fr vient de diffuser une étude amusante et instructive, de M. Garnier, représentant, cartographies et graphiques à l’appui, les plus grands espaces circulaires inhabités département par département :

http://m.slate.fr/story/122625/cartes-trous-perdus-france

 

Sans surprise, on y apprend par exemple que c’est la Savoie qui a le plus grand cercle inhabité (9,5 kilomètres à vol d’oiseau) et Paris le plus petit.

Mais que le Gers, ou la Haute-Vienne (!), forts de leurs habitats dispersés, fassent partie des territoires qui ont parmi les plus petits cercles non habités s’avère plus surprenant. De même n’est-il pas très intuitif d’apprendre que parmi les départements dotés de très grands « cercles » inhabités se trouvent les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes ou la Marne.