Comment améliorer l’insertion des Roms à l’échelle locale ?

Comment améliorer l’insertion des Roms à l’échelle locale ? Tel est le sujet d’études réalisées par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Pour en voir le résumé :

http://fra.europa.eu/fr/news/2017/comment-ameliorer-linsertion-des-roms-lechelle-locale

Et pour en voir des monographies (ou, plutôt, des retours sur expériences) par pays :

http://fra.europa.eu/en/project/2015/local-engagement-roma-inclusion-leri-multi-annual-roma-programme

Voici le résumé fait par cette agence :

Parmi les principaux points évoqués, il est ressorti ce qui suit :

  • Développer la confiance – après des années de discrimination, de pauvreté et d’exclusion sociale, après de nombreux et vains efforts d’insertion, la gestion des attentes de la population rom et l’instauration d’un climat de confiance en son sein apparaissent comme des éléments incontournables pour une intégration réussie. Il s’agit pour ce faire de tenir tous les membres de cette communauté informés et de déterminer quels sont leurs principaux besoins.
  • Participationsubstantielle – la participation peut se présenter sous les formes les plus diverses, allant d’une simple invitation aux réunions à une contribution à la mise en œuvre d’actions. Mais quelle qu’en soit la forme, la participation des Roms doit se faire sur un pied d’égalité, et non à titre purement symbolique. En ce sens, il est important de convenir d’objectifs spécifiques qui produiront des résultats concrets significatifs, tout en permettant d’assurer une participation locale de la communauté rom et en l’incitant à poursuivre son engagement.
  • Donner des moyens d’action aux populations – donner aux Roms une chance de prendre part au dialogue avec les autorités locales, c’est leur donner les moyens de faire valoir leurs droits. Être à l’écoute de l’autre permet une compréhension commune et une meilleure gestion des attentes. C’est ainsi que l’on peut venir à bout des stéréotypes et que les Roms se sentiront respectés et défendront leurs droits.
  • Tirer les enseignements du passé – une meilleure compréhension des raisons à l’origine des réussites et des échecs peut contribuer à élaborer les efforts à consentir. Le fait de tirer les enseignements des expériences passées, de reconnaître ce qui a échoué hier et les raisons d’un tel échec permet de relever les défis et d’ajuster les projets, politiques et approches de demain. À terme, cela permet d’améliorer les chances de réussites.

A propos Éric Landot

Avocat fondateur du cabinet Landot & associés, partenaire juridique de la vie publique.