Guyane et droit de l’environnement : la montagne d’or accouche d’une souris

 

Ce jeudi s’est déroulé le premier « Conseil de défense écologique » et ce fut l’occasion d’enterrer définitivement le projet Montagne d’or, au nom de son incompatibilité avec, aux termes du Premier ministre, « les exigences que nous nous fixons en matière de préservation de l’environnement et de la biodiversité».

Voir :