Rapport 2020 de l’Autorité environnementale

Voici le rapport 2020 de l’Autorité environnementale (AE), de 95 pages :

 

Ce document est tout à fait intéressant avec quelques enseignements :

  • des leçons sur la crise sanitaire
  • une faiblesse des indicateurs quantitatifs utilisables
  • un écart entre objectifs et moyens (pour le « zéro artificialisation nette » ou la lutte contre le changement climatique
  •  

    un régime juridique très, trop complexe y compris pour le droit applicable à l’Autorité

  • une difficulté de l’AE à gérer ses délais (au moment où il est question de les raccourcir)
  •  

    un besoin pour les porteurs de projet de mettre à jour leurs données avant de passer par l’AE et de prendre en compte les résultats des consultations publiques

  • une trop faible évaluation ex post