Vélos électriques et assimilés… ou comment, au JO de ce matin, rouler sur l’or

Pour les achats de véhicules peu polluants, avait été mis en place, puis réformé, le malus/bonus écologique :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/bonus-malus-definitions-et-baremes-2017

Au JO de ce matin se trouvent deux textes visant à instaurer — pour les personnes publiques comme privées — un nouveau régime d’aide à l’acquisition et à la location des véhicules peu polluants portant cette fois sur l’achat de cycles à pédalage assistéaccordé jusqu’au 31 janvier 2018.

Ce décret crée une aide analogue au «bonus écologique» d’un montant de 200 euros pour l’acquisition de cycles à pédalage assisté qui n’utilisent pas de batterie au plomb et pour l’acquisition ou la location de véhicules à moteur à deux ou trois roues et de quadricycles à moteur électriques d’une puissance maximale nette du moteur inférieure à 3kW et n’utilisant pas de batterie au plomb.

Pas de quoi rouler sur l’or. Nous sommes loin des montants en matière de gros véhicules, mais les montants d’achats de ces véhicules de type vélo électrique ou autre tricycles ou quadricycles ne sont pas non plus de même niveau.

Voici ces deux textes :