Travaux et Covid-19 : la hache de guerre est, au moins provisoirement, enterrée

Entre les inquiétude des entreprises, les demandes de droit de retrait des salariés (mais il y a pire : les OM…), et les messages sanitaires un peu contradictoires sur ce point, ce fut, la semaine passée, le bazar en matière de BTP : le chantier.

Dès mardi de la semaine dernière, la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment), la FFB (Fédération Française du Bâtiment) et la FNTP (Fédération Nationale des Travaux Publics) exprimaient, dans un communiqué commun, la nécessité « d’un arrêt temporaire des chantiers pour s’organiser ».

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, avait demandé en réponse la reprise des chantiers.

Pour en savoir plus, voir :

Pour des conseils techniques, voir :
PUIS CE SAMEDI LA HACHE DE GUERRE A ÉTÉ PROVISOIREMENT ENTERRÉE. Ou coulé dans le béton comme un vulgaire J. Hoffa. Au choix.
Voici le communiqué commun qui en résulte :
IMG_3092.JPG