Vers une généralisation des Conseils locaux de santé mentale, au moins dans le cadre des contrats de ville

Les services de l’Etat tentent de généraliser les conseils locaux de santé mentale (CLSM) dans le cadre notamment, mais pas uniquement, des contrats de ville.
Les CLSM (qui à ce jour sont au nombre de 150 mais ce chiffre est en rapide expansion) sont une « plateforme de concertation et de coordination entre les élus locaux d’un territoire, la psychiatrie, les usagers et les aidants. Ils définissent des actions de lutte contre la stigmatisation, d’amélioration de l’accès et de la continuité des soins, d’insertion sociale et de participation des aidants, des usagers et des habitants. Par ailleurs, ils participent à l’élaboration du diagnostic territorial partagé et du projet territorial de santé mentale prévus par la LMSS. Ils constituent, lorsqu’ils existent, le volet santé mentale des contrats locaux de santé ou des contrats de ville. »

Pour en savoir plus, voir la circulaire relative à ces CLSM :

cir_41379

A propos Éric Landot

Avocat fondateur du cabinet Landot & associés, partenaire juridique de la vie publique.