Comment va la France ? Réponse du CESE…

Comment va la France ? A cette question voici la réponse du Conseil économique, social et environnemental (CESE) en une vidéo :

https://youtu.be/JqzfgdW4yQY

… et en un document, le rapport annuel sur l’état de la France 2017 (RAEF) dudit CESE . Voici ce rapport :

http://www.lecese.fr/images/colloque/RAEF2017/RAEFVersionSection2.pdf

Ce rapport est basé sur les 10 nouveaux indicateurs de richesse retenus par le Gouvernement pour apprécier la situation du pays en complément de l’évolution du PIB.

Ce rapport illustre le traditionnel pessimisme national sur notre devenir collectif, en rupture avec les sentiments qu’ont les français de leur propre situation.
 À l’automne 2016, 88 % des Français considéraient en effet que leur pays allait dans une mauvaise direction selon le Global Advisor d’Ipsos, soit le taux le plus élevé des 26 pays, développés ou émergents, couverts par cette étude… alors qu’avec un score de 7,2 points sur 10, nos concitoyens restent globalement satisfaits à titre individuel malgré leur pessimisme pour le pays.
Et ce rapport de déplorer que :
« notre incapacité à nous retrouver autour d’un projet commun, mobilisateur pour nos concitoyens, contribue à aggraver la déprime collective que traverse le pays. Et le risque est important que ce pessimisme excessif devienne autoréalisateur : à force d’être convaincus que nous sommes condamnés à vivre plus mal demain, nous ne nous mobilisons pas suffisamment pour profiter des réels atouts du pays afin d’affronter efficacement les défis du XXIe siècle comme la révolution numérique ou la crise écologique. »
Derrière cette difficulté à dégager un projet commun, selon ce rapport (mais la mise en gras et italique est de nous), :
«on trouve en particulier la tension entre l’ambition exprimée à travers la devise républicaine « Liberté-Égalité-Fraternité », une ambition largement partagée par nos concitoyens, et les réalisations perfectibles de la République en matière d’inégalités. La France demeure encore un des pays développés où les inégalités restent les plus limitées, grâce notamment à l’ampleur de la redistribution opérée par l’action publique. Mais ces inégalités se sont sensiblement accrues du fait de la crise, accroissant l’écart entre la réalité et les objectifs affichés.»
Cette question fait l’objet d’un traitement approfondi dans ce rapport sous l’angle à la fois des revenus et du patrimoine, de l’école, des territoires, de la santé, des inégalités de genre et des discriminations selon l’origine supposée et la couleur de peau. »
Le CESE propose enfin des pistes pour remédier à ces difficultés en refondant la cohésion sociale et en remobilisant la société autour de la préparation de l’avenir. Les voici :
  • Capture d’écran 2017-05-30 à 09.13.44.png

 

Le rapport annuel sur l’état de la France a été adopté à l’unanimité au sein du CESE. Il a été préparé par deux de ses membres :
  • Guillaume Duval est rédacteur en chef d’Alternatives économiques.  Il siège au CESE à la section de l’économie et des finances et à la section de l’environnement en tant que personnalité qualifiée.
  •  Pierre Lafont est avocat. Il siège au CESE à la section de l’économie et des finances et à la section de l’agriculture où il représente le groupe des professions libérales.

A propos Éric Landot

Avocat fondateur du cabinet Landot & associés, partenaire juridique de la vie publique.