Inondations de type « épisodes cévenols » : diffusion d’outils de communication au moment où commence la période à risque

Le type d’inondations usuellement appelé « épisodes cévenols » touche en fait une partie plus vaste du Pays que les Cévennes.

La période où les conditions sont réunies commence ces jours-ci :

Capture d’écran 2017-09-04 à 10.25.34.png

Comme l’expose le site du Ministère de la transition écologique et solidaire :

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme.

Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.
Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

 

Voici une carte impressionnante qui témoigne de la géographique de ce phénomène (mais qui n’est guère appelé épisode cévenol lorsqu’il touche le Sud-Ouest à notre connaissance) :

 

Capture d’écran 2017-09-04 à 10.28.17.png

 

Les 15 départements concernés par les épisodes cévenols sont les suivants :

  • Alpes-de-Haute-Provence,
  • Alpes Maritimes,
  • Ardèche,
  • Aveyron,
  • Aude,
  • Bouches-du-Rhône,
  • Corse-du-Sud,
  • Haute-Corse,
  • Drôme,
  • Gard,
  • Hérault,
  • Lozère,
  • Pyrénées-Orientales,
  • Var,
  • Vaucluse.

 

Le ministère a mis en place une campagne de sensibilisation des populations aux phénomènes et aux bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses, au moment où commencent les quelques mois à risque. Voici les supports de communication à utiliser :

 

Capture d’écran 2017-09-04 à 10.22.46.png

 

Voir aussi :

 

Et voir les très nombreux articles et brèves sur le présent blog relatifs aux inondations et à la Gemapi…

 

A propos Éric Landot

Avocat fondateur du cabinet Landot & associés, partenaire juridique de la vie publique.