Le constructeur d’un ouvrage public peut-il être assez « gonflé » pour reprocher… de ne s’être rien fait reprocher ? [COURTE VIDEO de 4 mn]

Nouvelle diffusion 

 

Le constructeur peut-il, par un appel en garantie, reprocher au maître d’ouvrage de ne pas avoir émis de réserve lors de la réception ?

Autrement formulé : un constructeur dont la responsabilité est engagée par un tiers victime d’un dommage dû aux désordres affectant un ouvrage public peut-il appeler en garantie le maître d’ouvrage qui a prononcé la réception définitive sans réserve de cet ouvrage ?

Re-autrement formulé… le constructeur peut-il être assez « gonflé » pour reprocher de ne s’être rien fait reprocher ? Que ses erreurs n’ont pas été identifiées à temps ?

Réponse du Conseil d’Etat : oui… mais sous certaines conditions.

Voyons cela ensemble via cette courte vidéo (4mn) présentée par Evangelia Karamitrou et Eric Landot, tous deux avocats associés au sein du cabinet Landot & associés.

 

Voir aussi :

https://blog.landot-avocats.net/2019/02/22/un-constructeur-dont-la-responsabilite-est-engagee-par-un-tiers-victime-dun-dommage-du-aux-desordres-affectant-un-ouvrage-public-peut-il-appeler-en-garantie-le-maitre-douvrage-qui-a/
Voir aussi nos blogs et sites Internet :
• https://blog.landot-avocats.net
• https://landotsanitairesocial.wordpress.com
• https://landot-avocats.net