Une inquiétante, mais variable selon les cas, déprise du commerce de centre-ville…

L’INSEE  vient de diffuser une étude intéressante, mais inquiétante, sur la déprise du commerce de proximité dans les centres-villes des villes de taille intermédiaire

Les villes de taille intermédiaire sont un support incontournable du commerce de proximité en France. L’offre en centre-ville est principalement structurée autour de l’équipement de la personne (habillement, chaussures, pharmacies, etc.), des restaurants et débits de boissons, des commerces alimentaires et des agences bancaires et immobilières.

Dans huit villes de taille intermédiaire sur dix, les effectifs salariés du commerce de proximité en centre-ville baissent entre 2009 et 2015. Toutefois, le commerce de proximité est mieux orienté dans les villes dans leur ensemble que dans leurs centres-villes. Malgré des disparités régionales, ces constats sont partagés sur l’ensemble du territoire métropolitain. Le commerce de centre-ville résiste mieux dans les villes de taille intermédiaire qui sont attractives en matière de démographie, d’emploi ou de tourisme.

 

Capture d’écran 2019-11-14 à 12.38.48.png

Capture d’écran 2019-11-14 à 12.38.56.png

 

 

Avec de notables variations de la ventilation entre type de commerces selon la taille du centre-ville. En effet la composition du commerce de centre-ville dépend ainsi de sa taille : les plus grands d’entre eux sont plus axés sur la restauration et les débits de boissons et l’équipement de la personne.  :

Capture d’écran 2019-11-14 à 12.38.30.png

 

Voici cette étude :

ip1782