Aides de la CNAF en ces temps de Covid-19 : les micro-crèches aussi…

 

Le 1er avril 2020, le conseil d’administration de la Cnaf a décidé d’étendre l’aide exceptionnelle votée le 17 mars dernier aux crèches financées par la Prestation de service unique (Psu)*, aux micro-crèches, crèches familiales et celles qui sont rattachées à un établissement social, médico-social ou de santé.

Voir pour les décisions du 17 mars : Covid-19 : aide substantielle de la CNAF pour les crèches 

Cette aide s’élève à :

  • –  27( par jour et par place pour les crèches bénéficiant de la Psu et employant des agents publics ;
  • –  17( par jour et par place pour les micro-crèches ayant opté pour un financement via le Complément de mode de garde (Cmg), et les crèches relevant de la Psu employant du personnel de droit privé. Ce forfait complètera l’indemnisation de l’activité partielle.Dans ces établissements, toutes les places fermées, qu’elles aient fait l’objet d’une fermeture administrative ou qu’elles aient été contraintes de fermer en lien avec l’épidémie, sont éligibles à l’aide exceptionnelle. Aujourd’hui, ces établissement représentent ;
    • –  48 900 places dans les micro-crèches ;
    • –  30 000 places pour les crèches familiales ;
      – 7 860 places dans les 143 crèches rattachées à un établissement de santé ou à un établissement social ou médico-social financées par les Caf (mais en ce cas, elles sont presque toujours ouvertes..) 

Pour en bénéficier, les crèches ne doivent pas facturer aux familles les heures d’accueil non réalisées.