Commémorations du 8 mai : quelle sécurité sanitaire ?

 

I. La position initiale du Ministère des armées en date du 20 avril et qui demeure la position officielle de l’Etat

 

Depuis le 20 avril, le Ministère des armées a donné les informations que voici que l’on retrouve sur le site de l’UNC :

https://www.unc.fr/actus-principales/376-commemorations-du-8-mai-des-regles-tres-strictes

 

Capture d’écran 2020-04-21 à 13.16.28.png

 

et sur le site du Ministère :

https://www.defense.gouv.fr/salle-de-presse/communiques/communique_journee-nationale-du-8-mai-2020-relative-a-la-commemoration-de-la-victoire-de-1945

 

Capture d’écran 2020-04-21 à 13.20.40.png

 

II. Positions et contre-propositions depuis lors

 

Le Gouvernement aurait il y a quelques jours envisagé d’interdire toutes les commémorations locales du 8 mai.

Localtis / Banque des territoires (voir ici) indiquait cependant, ce matin que, le Gouvernement semblerait s’en tenir à sa doctrine initiale, en date du 20 avril donc  :

Ce lundi, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a toutefois déclaré qu' »à (sa) connaissance, (les cérémonies) seront maintenues ». « Il faut toujours que la sécurité médicale prime et donc il faudra, si ces cérémonies s’organisent, qu’il y ait le respect des gestes barrières des distances, de protection, etc. », a-t-elle affirmé sur Franceinfo.

La proposition de l’AMF est la suivante :

Capture d’écran 2020-04-21 à 13.07.38.png

 

Le bleuet de France de son côté a été contraint d’annuler ses collectes annuelles : voir ici

 

 

vimy-memorial-1066752_960_720

Crédits photographiques :  Guy_Dugas