Quelles communes ultramarines (10 au maximum) auront-elles le « COROM » ?

Pour accompagner les communes ultramarines faisant face à des difficultés financières, le ministère des Outre-mer a mis en place les « COntrats de Redressement Outre-mer (COROM) ».

Ces contrats s’adressent aux communes qui en font la demande, les candidatures reçues feront l’objet d’une sélection opérée par les services de l’Etat. Les communes retenues pourront signer un contrat avec l’Etat leur permettant d’être accompagnées afin de reprendre le chemin d’un meilleur équilibre en échange d’engagements sur le long terme leur permettant de revenir à une meilleure santé financière.

Dans le cadre de la loi de finances pour 2021, le Parlement a voté l’ouverture d’une enveloppe de 30 millions d’euros sur 3 ans pour financer ces contrats. Ainsi, dès le début de l’année 2021, une expérimentation sera lancée dans une dizaine de communes dans nos départements et régions d’outre-mer.

Il s’agit d’une des suites données au rapport « Soutenir les communes des départements d’Outre-mer » de décembre 2019, rédigé par le député Jean-René Cazeneuve, président de la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation de l’Assemblée nationale, et par le sénateur Georges Patient, vice-président du Sénat. 

Concrètement, le ministère des Outre-mer lancera d’ici la fin de l’année 2020 un appel à candidatures auprès d’une trentaine de communes éligibles, avant de sélectionner dix communes qui intégreront l’expérimentation en 2021.