Un cirque peut-il être censuré pour immoralité ?

Le bien-être animal et les cirques donnent lieu à nombre de numéros d’équilibrisme juridique et à de spectaculaires représentations médiatiques. Voir :

… la présence des animaux dans les cirques et autres delphinariums (delphinaria ?) étant de toute manière comptée :

 

Reste qu’en attendant, sauf maltraitance animale avérée (voir ci-avant ici) il est de jurisprudence tout à fait constante qu’il n’est pas loisible à un maire d’user de ses pouvoirs de police pour interdire par principe les cirques avec animaux, même pour une supposée « immoralité » (sauf circonstances particulières non établies en l’espèce) comme il vient de l’être rappelé par la CAA de Bordeaux :

CAA Bordeaux, 20 mai 2021, n° 19BX04491- C+ ; voir ici sur le site de cette juridiction