Dans le Pacifique, les détenus, même pour voter, sont en centrale

Les centralisations des votes vont répondre à des règles particulières dans les territoires français du Pacifique, pour ces votants particuliers que sont les détenus lorsque ceux-ci ne sont pas privés du droit de vote.

Source : instruction relative à la création d’un bureau de vote centralisant les votes des électeurs bénéficiant de conditions d’attache communale dérogatoire et vote par correspondance des personnes détenues dans les îles Wallis et Futuna, en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie, en date du 27 janvier 2022, mise en ligne le 1er février 2022 (NOR : INTA2139105J) :