L’annulation du second tour vaut aussi annulation du premier en contentieux électoral

Pour l’élection des conseillers départementaux, et sans doute celui des autres élections, le Conseil d’Etat a récemment jugé que l’annulation des opérations du second tour de scrutin entraîne d’office l’annulation de l’ensemble des opérations électorales du premier et du second tour, y compris si la protestation ne contient pas de conclusions expresses en ce sens (CE, 6 juillet 2016, Elections départementales d’Orange (Vaucluse), n° 394573).