200 M d’€ de la BEI pour la réhabilitation de logements sociaux en France

A l’occasion du congrès de l’USH, André Yché, président du directoire du groupe SNI (Caisse des Dépôts et Consignations), et Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), ont annoncé la signature d’un prêt de 200 millions d’euros pour la réalisation de travaux de modernisation et de réhabilitation énergétique de 25 000 logements sociaux. Ce nouveau financement a bénéficié de la garantie européenne dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe appelé plus communément Plan Juncker. Il s’agit de la quatrième opération signée entre la BEI et le groupe SNI.

 

Le projet, d’un coût total de 770 millions d’euros, sera financé à hauteur de 200 millions d’euros par un prêt accordé par la BEI. Il portera sur la réhabilitation de 25 000 logements au sein des Entreprises Sociales pour l’habitat (ESH) du groupe SNI situées dans les zones tendues (dont 75% en Ile-de-France).

Le prêt permet d’accroitre le volume d’opérations en accélérant des réhabilitations plus ambitieuses que prévues. La qualité des logements sera augmentée et les coûts énergétiques du chauffage diminués. Outre l’impact écologique et socio-économique, les rénovations et mises aux normes contribueront à la croissance économique dans les territoires en lien avec l’importance des travaux entrepris.

L’opération permet au groupe SNI de répondre aux objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte concernant la rénovation énergétique des logements sociaux.

Lors de la signature de la convention de prêt, le vice-président de la BEI Ambroise Fayolle a déclaré :

«Je suis très heureux de signer ce nouveau financement avec le groupe SNI pour développer les logements sociaux en France avec ce double objectif d’améliorer la qualité des logements tout en diminuant les coûts liés à la consommation d’énergie pour les locataires. En tout, ce sont 25 000 logements sociaux qui bénéficieront de ce projet d’ici 2021. Cette action en faveur du climat, de l’efficacité énergétique des bâtiments et de l’amélioration de la vie quotidienne des habitants est au cœur des priorités de l’Europe et du plan Juncker avec à la clef des effets tangibles sur l’emploi au cœur des territoires. Ce financement répond aux objectifs du Grand Plan d’Investissement annoncé lundi par le Premier ministre, dont la transition écologique constitue une des priorités.»

André Yché, président du directoire du groupe SNI a pour sa part indiqué que :

« leparcours européen du Groupe se construit étape après étape. Après les partenariats financiers avec la BEI sur le logement intermédiaire et avec la CEB concernant le soutien à l’hébergement d’urgence, le logement social français bénéficie aujourd’hui également de l’aide de l’Europe».

Parmi les quatre opérations financées par la BEI, la Banque a soutenu directement le groupe SNI à hauteur de 550 millions d’euros pour son programme de construction de logements intermédiaires et d’hébergements d’urgence en 2015. En 2016, la BEI a financé à hauteur de 500 millions le fonds SOLINTER ACTIFS (Société pour le logement intermédiaire) géré par le groupe SNI dans le cadre du plan Juncker.

Ce financement porte à près de 2,7 milliards d’euros le montant global des financements dédiés par la BEI au logement en France depuis 2015.

Le Plan Juncker continue ainsi sa montée en puissance en France avec à ce jour 99 opérations totalisant 7,5 milliards d’euros de financements du groupe BEI, lesquels mobiliseront 35,4 milliards d’investissements supplémentaires sur le terrain.

 

f46e5db0-d353-4c71-98b0-82f1b0933590.jpg

Icono et informations : communiqué de presse BEI

A propos Éric Landot

Avocat fondateur du cabinet Landot & associés, partenaire juridique de la vie publique.

1 réponse

Les commentaires sont fermés.