Electrification : au JO de ce week-end, petite baisse des reversements aux collectivités

En 2017, la contribution due par les gestionnaires des réseaux publics de distribution pour le financement des aides aux collectivités pour l’électrification rurale était de :

– 0,191450 centime d’euro par kilowattheure pour les communes dont la population est supérieure à 2 000 habitants ;

– 0,038290 centime d’euro par kilowattheure pour les communes dont la population est inférieure à 2 000 habitants.

 

Ces montants ont largement baissé avec la publication du JO, ce week-end, de l’arrêté du 27 septembre 2018 relatif au taux 2018 de la contribution due par les gestionnaires des réseaux publics de distribution pour le financement des aides aux collectivités pour l’électrification rurale (NOR : TRER1820996A) que voici :

 

Le ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire, et le ministre de l’action et des comptes publics,

Vu l’article L. 2224-31 du code général des collectivités territoriales;

Vu le décret no 2013-46 du 14 janvier 2013 modifié relatif aux aides pour l’électrification rurale;

Vu l’avis du conseil à l’électrification rurale en date du 11 juillet 2018, Arrêtent:

Art. 1er. – Le taux de la contribution due par les gestionnaires des réseaux publics de distribution pour le financement des aides aux collectivités pour l’électrification rurale et assise sur le nombre de kilowattheures distribués à partir d’ouvrages exploités en basse tension l’année précédente, est fixé pour l’année 2018 à:

– 0,1891616 centime d’euro par kilowattheure pour les communes dont la population est supérieure à 2000 habitants,

– 0,037832 centime d’euro par kilowattheure pour les communes dont la population est inférieure à 2000 habitants.

Art. 2. – La directrice de l’énergie et la directrice du budget sont chargées, chacune en ce qui la concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 27 septembre 2018. Le ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire, Pour le ministre d’Etat et par délégation