Dans notre pays en cendres, voici que le droit funéraire régit même transports et établissements recevant du public…

Deux jours durant, les questions de transport et d’établissements recevant du public (ERP) dans notre pays ont été régis… par le droit funéraire. Les transports devenaient des convois funéraires. Quant aux commerces, comme il ne sont plus que cendres et poussières, c’est normal après tout. Mais de là à dire que les ERP sont régis par le droit funéraire… Quand on reçoit un zombie, à la rigueur. Mais au delà, est-il raisonnable d’étendre le champ de l’au delà ?

Et pourtant le droit funéraire a bel et bien régi deux jours durants notre droit des transports et celui des ERP. Les pauvres.

Explication : les 11 et 12 mai, notre pays a vu son début de déconfinement régi par un décret intermédiaire (le décret 2020-545 ; voir ici).

Et le rédacteur du décret a juste oublié un titre de chapitre, conduisant à placer (comme l’a remarqué le DGS M. Rémi Noual)  comme vous le voyez les transports et les ERP (article 25).. comme étant des dispositions de droit funéraire (titre avant l’article 23) :

Capture d’écran 2020-05-13 à 08.27.02

 

Au sortir d’une crise on peut voir la vie en noir… mais de là à repeindre de noir tout notre droit…