Volte-faces en cascade sur la future présidence des commissions d’intégration dans les corps des juridictions administratives

Nouveau revirement de l’exécutif sur l’entrée dans les corps juridictionnels

Alors que la réforme de la Haute fonction publique donne lieu à des réformes voire à de vifs remous (voir ici et là, ainsi que de ce côté-ci), et même dans le cas des magistrats administratifs à une grève inédite (voir ici), et alors que l’Etat via une consultation tente d’apaiser le débat (voir ici).

C’est dans ce cadre que le site Acteurs Publics nous tient en haleine depuis deux jours sur les volte-faces successives relatives à la la présidence des commissions d’intégration dans les corps juridictionnels. 

Cette présidence devait ne plus revenir, respectivement, au vice-président du Conseil d’État, d’une part, et au Premier président de la Cour des comptes, d’autre part.

Puis, après un avis en forme de bronca, du Conseil d’Etat, cette présidence devait perdurer.

Puis, ce matin, finalement… non (via une suppression desdites présidences semble-t-il ?).

A suivre, sous la plume de M. Scordia, en attendant les nouveaux épisodes sur :