Une remarquable étude de l’ADCF sur l’intercommunalité (en téléchargement libre et gratuit)

Quel bilan faire des révolutions induites par les derniers SRCI et SDCI ?

Telle était l’ambition de l’ADCF qui s’est lancée (avec une officine de la Caisse des dépôts) dans une étude statistique passionnante sur l’intercommunalité post SDCI. Il s’agit moins d’une étude statistique (même si ce document abdomen en cartes et en chiffres) que qualitative sur l’évolution du fait intercommunal.

Voici ce document de 54 pages en pdf, en téléchargement libre et gratuit :

 

A retenir :

Une forte élévation, bien sûr, de la taille moyenne des communautés en nombre de communes et/ou en nombre d’habitants :

Capture d_écran 2018-06-06 à 14.08.45

 

Avec de réelles évolutions en cours de SDCI :

 

Capture d_écran 2018-06-06 à 14.09.38

 

Une extension de la catégorie des métropoles non plus uniquement aux « poids lourds » mais aux « poids moyens » :

Capture d_écran 2018-06-06 à 14.10.03

 

… avec des rapports variés avec les départements et les villes centres.

 

Avec une explosion des communautés XXL en nombre de communes et/ou d’habitants et/ou de superficie, induisant la création de nouveaux modèles (rapports avec les départements, ingénierie, liens ou non avec des communes nouvelles, organisation infra-communautaire…) :

 

Capture d_écran 2018-06-06 à 14.11.11Capture d_écran 2018-06-06 à 14.11.17

 

MAIS AVEC ENCORE UN GRAND NOMBRE DE COMMUNAUTÉS DE MOINS DE 15 000 HABITANTS dans la fameuse « diagonale aride » :

 

Capture d_écran 2018-06-06 à 14.12.23

 

Et plus largement, avec un NOUVEAU MODÈLE DE COMMUNAUTÉ « URBANO-RURALE » (508 communautés pour 49,7 millions d’habitants tout de même) avec de nouveaux enjeux de territorialisation et d’exercice des compétences. Et avec une « ruralisation » des agglomérations.

Mais avec une grande variété des territoires au regard des pôles urbains :

 

Capture d_écran 2018-06-06 à 14.12.53

 

Et une diminution lente du nombre de syndicats (mais nombre de syndicats sont en matière d’eau et devaient disparaître à l’échéance 2020… avant que les dernières moutures du projet de loi Ferrand Fesneau ne rebattent les cartes sur ce point). Voir :

 

Capture d_écran 2018-06-06 à 14.13.09