« Expérimentations pour le développement de la mobilité servicielle » (MaaS) : prolongation de la remise des projets pour l’appel à projets

Au JO de ce matin, se trouve l’arrêté du 23 janvier 2019 relatif à la prolongation du cahier des charges de l’appel à projets « Expérimentation pour le développement de la mobilité servicielle » (NOR: PRMI1834848A). Prolongation qui est opérée jusqu’au 12 mars 2019.

Il y a donc (les gilets jaunes ayant un peu perturbé le travail des opérateurs et autorités en matière de mobilité urbaine… et les projets semblant manquer un peu) une opportunité pour remettre un projet pour ceux qui en avaient enterré jusqu’à l’espoir.

Or,  ce financement et ce domaine ne sont pas à négliger en termes d’évolution des outils de mobilités.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du grand plan d’investissement (programme d’investissements d’avenir) mais aussi de la future loi d’orientation des mobilités (LOM) . Voir :

 

Cet appel à projet est porté par :

  • le ministère de la Transition écologique et solidaire,
  • le ministère de l’Économie et des finances,
  • le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation,
  • le ministère délégué en charge des Transports,
  • le secrétariat général pour l’investissement
  • l’ADEME (qui joue un rôle central dans ce dispositif)

 

 

Le communiqué commun à tous ces organismes exposait bien ce dont il s’agit :

« Notre mobilité dépend de plus en plus des services numériques et l’offre de transports publics comme privés se diversifie (VTC, taxis, libre-service…). Les solutions de mobilité servicielle (« MaaS » ou « Mobility as a Service ») sont nécessaires pour faire évoluer massivement les usages vers une mobilité qui utilise tous les modes de transport : actifs (marche et vélo), services de mobilité partagée et transports collectifs (notamment train, métro, bus, voiture privée mais partagée, VTC, taxis).

« Le « MaaS » contribue à la réduction de l’usage du véhicule particulier pour une seule personne (notamment dans les territoires peu denses), à la maîtrise de la consommation énergétique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques.»

 

Cet appel à projets MaaS, ou « Expérimentation pour le développement de la mobilité servicielle », vise à financer des projets de développement et d’expérimentation de mobilité servicielle portés par des entreprises (opérateurs d’offre de transport, entreprises du secteur informatique) et/ou des territoires.

Ces expérimentations doivent contribuer à améliorer le parcours des passagers quels que soient les modes utilisés, et portent sur un ou plusieurs des champs suivants :

  • Information multimodale en amont et tout au long du déplacement, planification d’itinéraire ;
  • Réservation multimodale ;
  • Vente multimodale (systèmes de billetique) ;
  • Amélioration des interfaces.

Ces services innovants permettront par exemple aux voyageurs, par une application sur téléphone mobile, de planifier leurs déplacements et de réserver, payer et obtenir leurs titres de transports dans le cadre d’une offre lisible et multimodale.

 

D’une durée de 36 mois pour 1,5 million d’euros minimum, les projets doivent contribuer à une structuration du « MaaS » à une échelle territoriale significative :

  • Impacts attendus, décrits et quantifiés tout au long de la réalisation: sur l’amélioration de l’expérience usager, l’accroissement du nombre d’usagers des transports collectifs, la réduction de l’usage du véhicule particulier, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, etc.
  • Ressources mutualisées entre plusieurs acteurs afin de bénéficier d’une meilleure connaissance et analyse des mobilités sur le territoire pour améliorer les différents services de transport.
  • Ils alimentent les futures réglementations nationales relatives aux services de mobilité.

 

 

sous forme électronique sur : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/EDMS2018-77

L’ADEME est à la disposition des porteurs de projets pour toute question, y compris en amont de la soumission à l’adresse suivante : aap.adeip@ademe.fr

 

 

Voir :