La pub fait le trottoir : suite (et pas fin) au JO de ce matin

Le Gouvernement a fini, avec rapidité, par le reconnaître, il y a besoin de suspendre l’expérimentation de publicité au sol (sur les trottoirs) sur deux des agglomérations visées par le décret n° 2017-1743 du 22 décembre 2017 portant expérimentation de marquages sur les trottoirs à des fins publicitaires (NOR: INTS1707979D). Voir :

 

En effet, au JO de ce matin, se trouve l’arrêté du 8 janvier 2018 relatif à la suspension à l’intérieur des agglomérations de Bordeaux et Nantes de l’expérimentation des marquages sur les trottoirs à des fins publicitaires (NOR: INTS1800414A).

L’article 1er est lapidaire :

L’expérimentation de marquages sur les trottoirs à des fins publicitaires, telle que prévue par le décret du 22 décembre 2017 susvisé, est suspendue à l’intérieur des agglomérations de Bordeaux et Nantes.

Deux agglomérations qui n’en voulaient pas, ce qui traduit donc une faiblesse des concertations préalable assez surprenante, ce que reconnaît d’ailleurs humblement Matignon dans un communiqué.

Reste la métropole lyonnaise à l’enthousiasme initial (la Saône n’a  jamais été aussi près des trottoirs de la place Beauvau…) qui s’érode au fil des premières concertations avec les maires…

 

Rappelons qu’il s’agit de publicités à tailles limitées, sur le trottoir, et effaçables avec le temps. 

 

 

Source iconographique : https://pixabay.com/fr/dormir-ville-sommeil-nuit-soirée-89197/