Les dérogations à l’organisation de la semaine scolaire prolongeables d’un an (décret au JO de ce matin)

Au JO de ce dimanche pascal se trouve un Oeuf qu’apprécieront maires et enfants : le décret n° 2017-549 du 14 avril 2017 modifiant le décret n° 2016-1049 du 1er août 2016 autorisant des dérogations à l’organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques (NOR: MENE1711259D).

Les dérogations à l’organisation de la semaine scolaire accordées par le recteur d’académie sur le fondement du décret n° 2014-457 du 7 mai 2014, de même que celles accordées à compter de la rentrée scolaire 2014 par le directeur académique des services de l’éducation nationale, sur le fondement de l’article D. 521-12 dans sa rédaction issue du décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013, n’ont pas toutes fait l’objet d’une complète évaluation alors que la période de trois ans pour laquelle elles ont été accordées va s’achever à la fin de l’année scolaire 2016-2017.

Le décret a donc pour objet de permettre à l’autorité académique, si elle est saisie d’une demande en ce sens du maire de la commune ou du président de l’établissement public de coopération intercommunale, de prolonger d’une année les adaptations à l’organisation de la semaine scolaire qu’elle a accordées lorsque cette période complémentaire lui paraît nécessaire pour procéder à leur évaluation.

Voici l’essentiel de ce texte :

Article 1

L’article 2 du décret du 1er août 2016 susvisé est complété par une phrase ainsi rédigée :
« Saisie d’une demande du maire de la commune ou du président de l’établissement public de coopération intercommunale, l’autorité académique qui a autorisé ces adaptations à l’organisation de la semaine scolaire peut toutefois, aux fins de permettre leur complète évaluation, les prolonger pour une année scolaire à compter du terme de la période pour laquelle elles ont été accordées. »