Et une métropole de plus au JO. Les 7 métropoles rendues possibles par la loi de février dernier seront-elles les dernières ?

La loi sur le Grand paris (loi 2017-257 du 28 février 2017) fut l’un des derniers feux du quinquennat de F. Hollande. Voir :

 

Avec à la clef sept potentielles nouvelles métropoles : Dijon, Orléans, Saint-Etienne, Toulon, Clermont-Ferrand, Metz et Tours.

2017Au JO d’hier, se trouvait le

Après les textes suivants :

 

Jusqu’où ce mouvement ira-t-il ? Les critères en ce domaine, fixés en 2010, assouplis en 2014 et 2017, seront-ils encore adoucis ? Ce n’est pas certain. Les bruits et, même, le sens des propos gouvernementaux, vont plutôt dans le sens d’une stabilisation de ce nombre, mais d’une évolution desdites métropoles vers :

  • un statut qui se rapprocherait à terme de celui du Grand Lyon (qui est carrément une collectivité ad hoc exerçant aussi les compétences du département).
  • avec un toilettage voire une réforme indispensable de toute manière, ne serait-ce que pour des raisons financières, pour la très complexe et un peu bloquée MGP (Métropole du Grand Paris): voir à ce sujet : Avenir de la MGP : fluctuat nec mergitur ? ou naufrage en vue ? [mise à jour au 12/7/2017].
A suivre…
Capture d’écran 2017-09-03 à 10.07.18.png

Source de la carte, voir MÉTROSCOPE, 50 indicateurs clés pour les métropoles françaises, JUIN 2017 (Fédération des agences d’urbanisme (FNAU), France Urbaine et l’Assemblée des com- munautés de France (AdCF), associées au Commissariat général à l’Égalité des Territoires (CGET)). Etude très intéressante à télécharger ici.

A propos Éric Landot

Avocat fondateur du cabinet Landot & associés, partenaire juridique de la vie publique.